Cliquez sur la bannière ci-dessus pour commander votre boitier additionnel chez notre partenaire et profitez d’une remise de 30% sur votre première commande !



Une voiture est surtout conçue pour nous amener d’un point vers un autre. De ce fait, il peut être d’une grande utilité pour plusieurs personnes. Pour ceux qui ont la chance d’en posséder, il leur est possible d’y opérer certaines transformations afin de le rendre plus performant du point de vue de la vitesse. Pour cela, il existe plusieurs méthodes, dont celle qui consiste à utiliser un boitier additionnel dans le but de booster le moteur. C’est une technique qui est légale, mais qui demande l’obtention de certaines autorisations de la part des autorités compétentes.

La légalité de l’utilisation d’un boitier additionnel

Pour booster les performances notamment en matière de vitesse d’une voiture, il existe plusieurs méthodes, mais le plus utilisé est surtout la pose d’un nouveau boitier additionnel. En effet, c’est une méthode plus facile à effectuer et moins onéreuse. Sur le marché, on peut trouver plusieurs marques et peut s’adapter à tout type de moteur qu’il soit à essence ou à diesel. Dans son fonctionnement, ce boitier additionnel intercepte les signaux envoyés par le calculateur. Ce dernier effectue des transformations et envoie une autre information au moteur. Ainsi, ce dernier effectue des performances supérieures à la normale.

Dans un cadre légal, la loi française ne tolère pas les changements de moteur, car cela peut avoir des conséquences fâcheuses dans la circulation et devenir très vite la cause de plusieurs accidents. Toutefois, il y a une exception pour l’installation d’un boitier additionnel. En effet, il est permis de le faire, mais il faut tout de même recevoir une homologation de la part de direction régionale de l’industrie de la recherche et de l’environnement. C’est une obligation pour toute personne désirant faire ce type de transformation. Dans le cas contraire, vous êtes dans l’illégalité.

Les risques liés à l’installation d’un boitier additionnel

L’installation d’un boitier additionnel peut avoir plusieurs conséquences sur votre moteur. S’il peut le rendre plus performant, il y a aussi des risques à prendre dans ce cas de figure. Ainsi, il est très probable dans ce type de cas de faire des accidents dus à un excès de vitesse.

Dans ce cas précis, il est important que vous ayez fait une déclaration auprès de l’organe faite à cet effet, mais aussi auprès de votre assureur. En effet, au cas où il y aurait accident, il est important que votre assureur sache que votre moteur a reçu certaines transformations.

Le cas contraire, quel que soit le type d’accident subi, l’assurance ne sera plus dans l’obligation de vous indemniser. Cependant, il existe aussi des assureurs qui n’acceptent pas d’assurer des voitures qui ont subi des changements de moteur du fait de l’aggravation des risques. S’agissant des assureurs qui acceptent ce type de transformations, ils opèrent souvent une majoration du contrat pour se couvrir du risque supplémentaire.

En somme, l’installation d’un boitier additionnel est légale du point de la loi. Cependant, il faut au préalable avoir certaines autorisations auprès des organes compétents. Il faut aussi en aviser son assureur.