fbpx

Les cheveux au vent dans une belle sportive

Conduire une sportive italienne est loin d’être banal, une jolie décapotable l’est encore moins ! Belles, arrogantes, mythiques et de surcroit luxueuses, les décapotables de la marque au cheval cabré Ferrari ont fière allure, surtout lorsqu’elles arborent cette couleur rouge tellement singulière. Remontons dans le temps avec les cabriolets qui ont marqué l’histoire de l’industrie automobile depuis le XIXè siècle.

Les plaisirs de conduire une Ferrari décapotable rouge

Dans les années 80, une série a fait sensation à la télévision, c’est Magnum, qui met en scène Tom Selleck dans la peau du détective Thomas Sullivan Magnum IV.

Outre l’emblématique moustache, Magnum est aussi une Ferrari décapotable rouge qui sied parfaitement au décor hawaiien de la série. Faire un tour dans une décapotable donne un grand sentiment de liberté, mais lorsqu’il s’agit d’une Ferrari, cela rend l’expérience indescriptible.

La marque italienne a de nombreux modèles incontournables, dont la 308 de Magnum.  Il a été a été appelé à concurrencer la Porche 911 avec une ligne qui se veut résolument plus sexy et un moteur plus puissant. Il y a aussi la 250 California qu’on a pu voir dans le film Ferris Bueller’s Day Off. Ce modèle doit son existence à Luigi Chinetti qui a vu le potentiel commercial sur le marché américain d’une version décapotable de la 250 GT. La California est toutefois plus sportive que la 250 GT Cabriolet.

Ferrari, c’est aussi une couleur : le rouge et c’est loin d’être anodin ! Il est la couleur des voitures de course italienne qui ont marqué le début du XX siècle. Le fondateur de la marque étant avant tout un coureur automobile, Ferrari a logiquement choisi ce ton provocant pour habiller ses modèles devenus indissociables à la marque.

Le rouge est d’ailleurs toujours la couleur de la Scuderia Ferrari, l’écurie de Manarello engagée en Formule 1, plusieurs fois championne du monde.

La décapotable, plus qu’une voiture

Une décapotable n’est pas indispensable dans la  vie, qu’on se le dise, surtout si la voiture est ramenée à sa fonction première de transport.

Quoi qu’il en soit, il est difficile de ne pas suivre du regard une décapotable dans la rue. C’est le genre de véhicule qui fait toujours rêver quel que soit le modèle et ce qu’on en pense, car elle est plus qu’une voiture. C’est un style de vie où le sentiment de liberté est roi ! Ceux qui ont franchi le pas le ressentent, ceux qui ne l’ont pas encore fait l’envient.

Dans le rayon des cabriolets, plusieurs modèles sont devenus mythiques de l’imposante Cadillac Deville à la petite Austin Mini, plus que jamais adorable dans sa version décapotable.

Découvrez donc l’univers des voitures décapotables, ces voitures sans toit qui ont marqué la fin du XIXè siècle et qui continuent à tenir leurs places dans le monde industriel des grands constructeurs depuis plus d’un siècle.

Les modèles vintages ramènent les amateurs de quatre roues à des années d’insouciance à l’image de l’Alfa Romeo Spider Duetto ou encore de la Jaguar XKSS.

Sur ce sujet, il serait déplacé de ne pas évoquer la Mustang Cabriolet de 1964 qui était un phénomène à sa sortie. Sinon, mention spéciale aux française la 2 CV décapotable et la Citroën DS de 1955 en version décapotable. Enfin, que dire de l’emblématique Porsche 911 Carrera cabriolet ? Pour beaucoup, c’est la Porsche ultime que le temps ne pourra jamais altérer.

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez toutes nos astuces automobiles
Dans votre boite mail

Obtenez gratuitement toutes nos astuces pour bichonner votre voiture !

Bravo ! Vous recevrez désormais nos astuces et conseils automobiles !

Quelque chose s'est mal passé ..

Lire les articles précédents :
Enlevemonepave : la société spécialisée dans l’enlèvement d’épave

En France, on estime traiter environ 1 million de véhicules hors d’usage (VHU), chaque année. Ces derniers représentent une source...

Fermer