fbpx

Conduite et handicap : les clés pour bien choisir son véhicule

Posséder sa voiture est un vrai facteur d’autonomie pour les personnes à mobilité réduite mais trouver une voiture adaptée peut être un vrai parcours du combattant. Acheter ou louer ? Quels sont les aménagements à envisager ? Voici nos conseils pour vous aider.

Choisir les aménagements

La première chose à faire est de définir vos besoins car chaque handicap est unique en soi et demande des aménagements bien différents. Si vous souhaitez acquérir un nouveau véhicule déjà équipé, Allied Mobility offre par exemple une large gamme de voitures accessibles aux personnes handicapées neuf ou en location longue durée. Mais si vous voulez aménager votre propre véhicule, il est essentiel de faire quelques aménagements… Il existe de nombreuses additions qui peuvent faciliter la vie d’une personne en fauteuil roulant, on pense notamment à des planches et planchette de transfert, en effet celles-ci peuvent être fixées au siège et aider à se mettre debout et permettre d’entrer, s’asseoir et sortir de son véhicule facilement.

Vous pouvez aussi acquérir une inversion de pédale pour conduire avec une seule jambe ou la mise en place d’un système d’embrayage automatique et une boite de vitesse robotisée. Le volant peut aussi être aménagé d’une ‘boule de conduite » pour aider le mouvement circulaire.

De plus, on note également qu’il existe une aide financière versée par le conseil général afin de prendre en charge l’aménagement du véhicule appelé Prestation de Compensation du Handicap.

Un budget à prendre en compte

Le prix des voitures adaptées aux personnes à mobilité réduite peut être très élevé et demande un budget conséquent. Tout dépend du handicap mais aussi si vous souhaitez aménager un véhicule, acheter neuf ou louer.

Une fois que vous avez votre véhicule, il est primordial d’acquérir une assurance automobile. Tout d’abord, vous devez signaler votre handicap à votre assurance et lui faire part des aménagements que vous avez apportés au véhicule, ils doivent être mentionné sur votre contrat car ils sont très couteux. Statistiquement d’ailleurs les conducteurs handicapés n’ont pas plus d’accidents que les autres, les compagnies d’assurance n’ont donc légalement pas le droit de majorer votre assurance au tiers. Pensez tout de même à comparer les différentes offres d’assurance afin de ne pas choisir quoi que ce soit.

Pour résumé, avoir un handicap n’entraine pas nécessairement une inaptitude à conduire. Il existe énormément de solutions pour assurer une conduite sécurisée et adaptée à chaque besoin.  

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez toutes nos astuces automobiles
Dans votre boite mail

Obtenez gratuitement toutes nos astuces pour bichonner votre voiture !

Bravo ! Vous recevrez désormais nos astuces et conseils automobiles !

Quelque chose s'est mal passé ..

Lire les articles précédents :
Comment personnaliser sa voiture à moindre coût ?

Vous adorez votre voiture, la conduire vous donne une meilleure sensation de bien-être et de plaisir ? Alors vous souhaitez lui...

Fermer