fbpx

Cap sur le futur avec les voitures autonomes

Intelligence artificielle. Vous avez à coup sûr déjà entendu parler de cette dernière et vous êtes loin d’en avoir fini… Mais qu’est-ce que c’est au final l’intelligence artificielle ? Que va-t-elle apporter au monde de l’automobile ?

Qu’elle fascine ou qu’elle inquiète, l’intelligence artificielle est une science prépondérante de nos années de contemporains. Dans le monde de l’automobile, elle promet des évolutions de plus en plus poussées, avec pour le moment en objectif ultime, un trafic de voitures autonomes. C’est avéré, l’IA poussera tout le monde dans les années à venir à n’être plus qu’un passager de sa propre voiture.

Qui construit la voiture de demain ?

Tesla est d’ores et déjà le leader de ce domaine puisque deux des voitures proposées par la société d’Elon Musk offrent déjà la possibilité d’activer un mode de pilotage automatique. À savoir les « Model » S et X.

General Motors, souvent en proie ces dernières décennies à de grandes crises, a sauté sur l’occasion il y a quelques années afin de ne pas à nouveau être pris de court par l’avancée technologique. Fort de son partenariat avec Lyft, la firme profite de la flotte importante de ses voitures immatriculées aux USA pour acquérir le plus de données possibles afin de garantir des algorithmes infaillibles pour leurs futurs véhicules autonomes.

Côté français, on prend son temps. Renault ne croit pas fermement au futur de ces voitures, à leurs risques et périls. PSA est également très précautionneux, même si la firme de Sochaux a annoncé une sortie de prototypes pour 2020.

Mais qui eut cru un jour que les géants du Web seraient les principaux instigateurs de cette nouvelle génération de voitures ? Pas grand monde à n’en pas douter.

En effet, Uber travaille sur un système de taxi-robot pour ses clients quand Amazon pense également aux voitures (ainsi que les drones) livreuses pour satisfaire encore plus ses clients.

Le géant ultime du web, Google, a même des longueurs d’avance sur ses concurrents. Une unité entière de son secteur R&D travaille sur le projet de la commercialisation des voitures autonomes de la marque californienne. Ces mêmes voitures circulent d’ores et déjà et depuis plusieurs mois, librement sur le campus de Googleplex, à Mountain View.

Ces derniers ont même annulé tout développement d’une voiture semi-autonome, étant convaincus que la voiture autonome ne peut exister qu’avec une autonomie et des commandes gérées à 100% par l’intelligence artificielle. Selon la firme américaine Google, une voiture semi-autonome est bien plus dangereuse qu’une voiture totalement autonome.

Les voitures autonomes sont de véritables jouets de tests pour les nombreux ingénieurs et scientifiques voulant mettre en place de ferventes innovations.

Vos mains sur le volant, bientôt une histoire ancienne ?

Depuis longtemps, la réalité virtuelle existe dans de nombreux domaines. Déjà bien présente dans le monde des jeux vidéo, de l’industrie ou encore de la mode, la réalité augmentée trouve également ses marques dans l’automobile. Son utilisation est nécessaire à la bonne santé des voitures autonomes. L’abondance de capteurs permet à la voiture de connaître tous les aspects extérieurs nécessaires à l’avancement en totale sécurité sur la route.

La réalité augmentée vous accompagne d’ailleurs dans vos voitures depuis bien longtemps ! Que vous utilisiez vos GPS ou votre ordinateur de bord, tout est fait pour vous faciliter la vie.

Mettre tout en oeuvre

La guerre de l’Intelligence Artificielle est un réel enjeu. Elle est pour les puissances mondiales, un investissement non-négociable pour assouvir leur supériorité intellectuelle et scientifique sur le monde actuel. De la même manière que l’ont été la course au nucléaire et la conquête de l’Espace.

La position de la France a très longtemps inquiété les scientifiques hexagonaux, reprochant souvent aux gouvernements en place de ne pas prendre la mesure de l’importance de cette fameuse IA.

L’intelligence artificielle est dès à présent ancrée dans nos vies.

Aujourd’hui, la France est clairement considérée comme le mauvais élève des grandes puissances mondiales en termes d’IA.

Pourtant, elle a débloqué en mars 2018, un budget de 1,5 milliard d’euros afin de mettre en place certains algorithmes de l’intelligence artificielle. Concernant le milieu de l’automobile, la principale action concerne la mise en place future d’une circulation avec des voitures totalement autonomes.

Une chose est sûre : Les véhicules autonomes n’existeront pleinement qu’avec un changement radical de certaines règles.

 

Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez toutes nos astuces automobiles
Dans votre boite mail

Obtenez gratuitement toutes nos astuces pour bichonner votre voiture !

Bravo ! Vous recevrez désormais nos astuces et conseils automobiles !

Quelque chose s'est mal passé ..

Lire les articles précédents :
Pourquoi utiliser un chargeur à induction en voiture ?

Durant les 3 dernières années la charge par induction sans fil pour les Iphones, Samsung et Android s'est  largement imposée...

Fermer